Le cuir nappa

Définition, histoire et origines du cuir nappa

Le cuir nappa fait référence à de la peau d'agneau, chèvre ou veau. C'est un cuir très fin, lisse et travaillé. Il est le fruit de transformations en tannerie. On ajoute à son traitement classique un traitement de surface afin de protéger un maximum la peau. Il se distingue par son aspect souple, sans grain, et sa résistance au soleil et aux intempéries.

Pour les plus curieux, voici les étapes de transformation des peaux en cuir :

  • Tout d'abord, il faut saler les peaux et les garder à une température d'environ 10°C afin de les conserver. Lors de cette étape, elles peuvent perdre jusque 10 % de leur poids en eau.
  • 15 jours plus tard, les peaux sont triées en fonction de leur qualité (épaisseur, défauts, poids, taille ....).
  • Elles sont par la suite envoyées en tannerie. C'est là que commence le « travail de rivière » qui se compose de 5 opérations : la trempe (pour se débarrasser des dernières impuretés), l’épilage (pour retirer les poils), l’écharnage (retrait du tissu sous-cutané), le confitage (assouplissement du cuir), le picklage (acidification de la peau). La peau est ensuite tannée (transformation de la peau en cuir grâce à des tanins).
  • Le cuir subit ensuite un corroyage (traitement chimique et mécanique qui lui confèrent sa couleur, sa souplesse…. ). 
  • Il est ensuite essoré une dernière fois, et mis au vent afin d'être étiré et séché.
  • Enfin, la dernière étape est appelée finissage. C'est là que le cuir prend ses caractéristiques visuelles (son grain, son aspect, imperméabilité ...).

Après la partie technique, parlons un peu d'histoire à présent. Le travail du cuir est une activité ancestrale. Elle prend source à la préhistoire, lorsque l’homme souhaite se protéger des intempéries et commence à concevoir de vêtements ou des huttes. Les Indiens l'utilisent également afin de recouvrir leurs tipis. On ne connait cependant pas la date précise des débuts du tannage. Au Moyen Âge, les ateliers de confection de cuir se trouvent tous à proximité d'une rivière. Il en est de même pour les premières tanneries artisanales avant le développement de l'industrie chimique au XIXe siècle. Cette industrie prend ensuite de plus en plus d'ampleur et de nouvelles techniques apparaissent. Activité en perpétuelle mouvement, les avancées vont de le sens de la protection de l'environnement et de la réduction de son impact.

Son entretien et ses caractéristiques

Le cuir nappa est extrêmement pur et fin, ce qui le rend vulnérable face à l'usure du temps. Bien qu'il reçoive un traitement afin d'être résistant, il faut l'entretenir 2 fois par an si l'on souhaite le conserver intact. Les bijoux en cuir s'associent parfaitement avec l'or ou l'argent, et apportent de suite une pointe de caractère à la création.

Concernant l'entretien du cuir, voici nos petits conseils :

  • Le nettoyage du cuir afin de bien faire pénétrer le traitement par la suite. Utilisez un matériau en coton légèrement imbibé d'eau afin de le dépoussiérer. 
  • L'utilisation d'une crème délicate afin de nettoyer et conserver la finition d'origine de votre bijou.
  • L'utilisation d'un lait pour le cuir incolore ou même d'un lait corporel ou démaquillant. Il permet de nettoyer la matière et lui apporte tout les nutriments dont il a besoin afin de bien l'hydrater. 
  • Enfin, la protection avec un imperméabilisant. 
  • Pour plus d'informations, n'hésitez pas à vous référer à l'article suivant sur l'entretien du cuir.

Après s'être attardé sur les bonnes pratiques, voici quelques erreurs à ne pas commettre avec les bijoux en cuir :

  • Ne jamais le mettre en machine pour le nettoyer
  • Éviter sa trop longue exposition au soleil ou près d'une source de chaleur. La chaleur dessèche le cuir et l'éclaircit. Au-delà du fait de l'abimer, votre bijou en cuir peut se rétrécir, bonjour les dégâts ...
  • Prenez soin de bien ranger votre bijou en cuir afin d'éviter qu'il entre en contact avec d'autres bijoux qui risqueraient de le griffer. 
  • Ne jamais nettoyer votre bijou en cuir avec une éponge, une brosse dure... ou tout autre matériau abrasif.
  • En cas de pluie, évitez absolument de faire sécher votre cuir auprès d'une source de chaleur (feu ou radiateur), cela l’assécherait et pourrait aussi le déformer. Frottez le tout simplement délicatement avec un chiffon en coton.

Maintenant que vous savez tout sur le cuir, retrouvez-le dans les sublimes créations d'art'emi !